Programmes voie pro : fin du premier round

| popularité : 1%
Entre le 8 et le 11 octobre, le conseil supérieur des programmes (CSP) a consulté l’ensemble des organisations syndicales et les associations disciplinaires concernant l’écriture des programmes de matières générales en première et en terminale.
Attention, il ne s’agit là que d’une première phase de concertation et les collègues seront consultés ultérieurement. Il ne s’agit en aucun cas d’une version définitive prête à être appliquée.
Des modifications peuvent encore être apportées en particulier sur l’articulation entre les thèmes et la formulation de certains titres.


La méthode : une consultation plutôt satisfaisante

Les projets étudiés par le conseil supérieur des programmes sont proposés par des groupes d’experts pilotés par un inspecteur général de la discipline. Ce groupe est composé d’enseignants et d’une personnalité qualifiée.
Des amendements peuvent être apportés. Le projet peut être modifié après coup par le ministère.

Bien entendu, le SE-Unsa a participé à l’ensemble des consultations et a apporté ses contributions sur le fond et sur la forme.
Nous aurions préféré avoir les projets en amont mais nous saluons tout de même cette présentation qui nous a permis d’échanger et de faire de véritables propositions.
En histoire-géographie comme en physique-chimie, compte-tenu des horaires très contraints nous sommes globalement satisfaits de la première version.
Nous avons fait part de nos remarques. Nous verrons dans la prochaine version si certaines ont été retenues.

L’esprit des programmes

Trois lignes directives ont guidé l’écriture de ces nouveaux programmes :

  • la consolidation d’une culture commune,
  • la sensibilisation des élèves à l’éducation au développement durable et à la transition énergétique,
  • la place du numérique et son usage raisonné.

Des enseignements ont été tirés de la mise en œuvre précipitée des programmes de seconde.
Ces projets sont mieux calibrés même si certaines thématiques peuvent sembler un peu « fourre-tout ».
Les commentaires et documents d’accompagnement seront capitaux pour une bonne compréhension de l’esprit de ces programmes. Cela permettra aussi d’améliorer l’appropriation des contenus (et donc la transposition) par nos collègues.

Une incertitude : l’évaluation

Quelles que soient les disciplines, les modalités d’évaluation n’ont pas encore été arrêtées.
Les groupes de travail ont imaginé différents scenarii en attendant les décisions du ministère.
Le CSP ne dispose pas encore de toutes les informations nécessaires pour communiquer des modèles d’épreuve.
En fonction des disciplines, les évolutions pourraient être plus ou moins marquées.
Même si cela n’empêche pas une mise en œuvre des programmes, cette incertitude fragilise les enseignants et devra être levée le plus rapidement possible.

Le calendrier prévisionnel des travaux

Du 23 au 31 octobre : tous les projets seront votés et accessibles en ligne dès le 31/10
Novembre/décembre : consultation en ligne. Réajustements possibles.
Fin novembre/ début décembre : discussion en conseil supérieur de l’éducation
Courant janvier 2020 : publication officielle

Pour en savoir plus, cliquez sur les liens suivants :

 

Navigation