Rapport Voie pro : des enseignements généraux refondés

| popularité : 1%
 Le rapport Calvez-Marcon propose de refonder les enseignements généraux pour les mettre explicitement au service de deux objectifs, la construction du citoyen et l’acquisition de compétences transversales. La démarche de projet est privilégiée.
 
Les auteurs du rapport affirment l’importance en formation initiale de construire une culture commune, et de lier insertion dans la République et accès au monde du travail. Ils soulignent l’importance des compétences transversales (disposer d’autonomie, concrétiser et valoriser un projet, avoir l’esprit d’initiative et savoir travailler en collectif…). Partant du constat que la plupart des élèves de la voie professionnelle ont été en difficulté en amont, ils prônent « une rupture plus forte avec les modalités d’apprentissage qui ont prévalu au collège ».

Trois ensembles de compétences transversales sont mis en avant :
  • toutes les formes de mobilité : culturelle, interculturelle, géographique (notamment européenne), métiers…
  • socialisation et citoyenneté : maîtriser les valeurs et les codes culturels et sociaux, être capable de s’exprimer, collaborer, développer un jugement critique…
  • développement professionnel : apprendre à apprendre, entreprendre, s’adapter à des contextes professionnels différents…
Les rapporteurs demandent que les enseignements généraux soient intégrés le plus tôt possible dans le processus de création ou de rénovation des diplômes. Cela signifie-t-il que les programmes seraient adaptés aux différentes spécialités ou familles de métiers ? Ce serait alors le mouvement inverse de celui qui a présidé lors de la dernière rénovation des programmes. On avait alors assisté à une uniformisation peu adaptée à la diversité de la voie professionnelle.

 
L'avis du SE-Unsa

Au SE-Unsa, nous sommes très attachés à la place des enseignements généraux dans les diplômes professionnels car nous devons non seulement former à des compétences professionnelles, mais aussi permettre à nos élèves de poursuivre leur formation tout au long de la vie pour pouvoir évoluer, et nous devons également former de futurs citoyens, socialement éduqués, éclairés et critiques.  
 
Afin de donner davantage de sens aux apprentissages, nous pensons que les enseignements généraux peuvent être, pour une partie de leur contenu, davantage mis en perspective dans des contextes en lien avec les spécialités professionnelles. Nous pensons aussi que les enseignements généraux doivent bénéficier de meilleures conditions. Des moyens dédiés pour mettre en place des groupes à effectif réduit ou des co-interventions sont indispensables. 
 
Retrouvez tous nos articles sur la réforme Voie pro ICI
Rapport Voie pro : un parcours plus progressif en bac pro ?

Navigation