Assemblée générale de l’UNSS : une bonne santé financière à confirmer

| popularité : 6%
L’assemblée générale de l’UNSS s’est tenue le 14 juin dernier. Elle a traité des questions budgétaires, dans un contexte de reprise du sport scolaire salué par tous ses participants. Ont été également évoquées les orientations de la nouvelle direction nationale, ainsi que les Gymnasiades qui se sont déroulées en Normandie le mois dernier. Le SE-Unsa était présent à cette instance.
 
Nouvelle direction, nouvelles résolutions
 
Symboliquement réunie au sein de la Fédération française de football, afin de marquer l’inscription de l’UNSS dans le paysage sportif français, l’instance souveraine de la fédération du sport scolaire du second degré a évoqué l’avenir de la structure, dans un contexte bienvenu de reprise des activités. La bonne santé financière de l’UNSS a été soulignée par Olivier Girault, son nouveau directeur national, qui a également acté le retour des licenciés, après la période creuse induite par la crise sanitaire.
Cela ne doit pas faire oublier les problématiques de la disponibilité des installations sportives, des transports scolaires et du développement durable, pointées par les organisations syndicales. Le ministère a affirmé sa volonté d’accroître son exigence sur ces responsabilités évoquées. Le directeur national a salué le travail des animateurs d’AS et des acteurs du terrain qui ont permis la reprise des activités et le retour des jeunes sur les créneaux de l’animation sportive.
La volonté de rigueur est également de mise : au sujet des assurances, notamment, mais aussi sur le renforcement du RGPD et, plus important encore, sur la vigilance à avoir face aux violences sexuelles dont sont victimes les jeunes, dans un souci de protection des enfants des AS.
 
Bilan financier : un budget au beau fixe
 
Forte d’un actif de 21,2 millions d’euros en fonds associatifs, l’UNSS se veut plus rigoureuse que par le passé. La stabilité interne de la structure doit permettre une gestion plus solide des finances, et plus précise encore avec la remontée des comptes des districts, avec le projet de centraliser les achats pour sécuriser le juridique. Cette centralisation doit aussi s’appliquer aux services territoriaux, notamment pour ce qui concerne les transports et le textile.
La direction nationale est en quête de cohérence entre la comptabilité générale (obligation légale de présenter ses comptes dans un format particulier et avec une structure par nature), la comptabilité analytique (par destination : dire combien on a dépensé pour tel championnat de France, ou telle région, ou tel sport) et le budget (compte de résultats prévisionnel permettant de savoir combien on va dépenser à tel moment dans l’année), qui présentent des chiffres différents. Avec 159 bases comptables (sans compter celles des districts) et 23 millions d’euros répartis sur 800 comptes bancaires, le travail sur les outils s’avère indispensable.
L’UNSS projette également de présenter un budget par année scolaire, en opposition à une présentation par année civile actuellement, qui nuit à la clarté des chiffres.
 
Gymnasiades de Normandie : une belle vitrine mais qui coûte cher
 
Les Gymnasiades, événement de grande ampleur pour la visibilité du sport scolaire, représentant 21 championnats de France et 4 000 participants, se sont tenues en Normandie en mai dernier.
La nouvelle direction nationale a dû relever le défi de livrer cet événement dont le budget initial de 17 millions d’euros avait été revu à la baisse de façon trop optimiste. L’UNSS a tenu à le faire exister malgré tout pour la vitrine qu’il représente pour le sport scolaire français. La disparité des sites a entraîné un coût important des transports, pour beaucoup dans le dépassement du budget.
Si l’organisation peut progresser, le volet sportif a donné satisfaction à la fédération. Olivier Girault veut donner plus de moyens à l’UNSS et travaillera dans ce sens, en lien avec l’assemblée générale qui doit être consultée et voter, à l’avenir, un tel projet.
 
Notre avis
 
Le SE-Unsa a apporté son soutien à l’UNSS à l’issue de la présentation du budget 2022, qui a été adopté par la majorité. Nous saluons les efforts de rigueur que la direction nationale se dit déterminée à mettre en place, afin de renforcer la structure et d’ouvrir la voie à un sport scolaire plus puissant, dans l’intérêt des élèves et des enseignants d’EPS, animateurs des associations sportives.