Journée nationale du Sport scolaire : sous le signe de l’olympisme

| popularité : 1%
Ce mercredi 27 septembre, s'est tenue pour sa 8e édition la Journée nationale du Sport scolaire. Initialement placée sous le thème de l'Europe, cette journée mobilisatrice pour toute la communauté éducative a eu une forte coloration olympique.
 
La récente attribution des jeux olympiques et paralympiques 2024 à la ville de Paris a en effet permis le lancement d'une importante dynamique nationale qui sera traduite à travers toutes les manifestations du sport scolaire des années à venir.
 
Partout en région, cette journée du sport scolaire a réuni pas moins de 100 000 élèves de collège et de lycée accompagnés de leurs enseignants, leurs parents et du monde sportif local pour découvrir et partager les valeurs du sport.
Dans 6000 collèges et lycées, des manifestations sportives ont été organisées pour inciter à la pratique sportive et faire découvrir la centaine de sports qui peuvent être pratiqués dans le cadre du sport scolaire.
 
À l’occasion de cette journée, une manifestation réunissant 1500 élèves a aussi été organisée au Centre sportif Jules Ladoumègue à Paris en présence de la ministre des Sports Laura Flessel et du ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer.
 
Devant les directeurs nationaux des fédérations du sport scolaire (UNSS et Usep), du président du CNOSF, du recteur de la région académique IDF et de nombreux sportifs de haut niveau, les deux ministres ont donné tour à tour leur vision du sport scolaire.
 
Le SE-Unsa, présent lors de cette manifestation, a été particulièrement sensible au discours de Laura Flessel. Elle a salué l’engagement des enseignants dans la promotion du sport et a insisté sur la priorité de l’accessibilité du sport à TOUS, une priorité inverse à celle du sport élitiste développée par le ministre de l’Education (relire notre article sur les annonces de JM Blanquer lors de la JNSS).
 
Le SE-Unsa défend et encourage un sport scolaire ouvert à tous, faisant à la fois la promotion du « sport santé » et du « sport éthique », il soutient les fédérations du sport scolaire dans leur volonté de s’adresser au plus grand nombre d’élèves.