Aides spécifiques : je fais ou j’envisage de faire des travaux dans mon logement

| popularité : 1%
Que l’on soit propriétaire ou locataire, on peut être amené à faire des travaux dans son logement. Or plusieurs dispositifs permettent de financer ces travaux. Autant en profiter…
Le SE-Unsa vous propose quelques exemples non exhaustifs.
 
 
Le prêt à l’amélioration de l’habitat de la Caf
 
Ce prêt à seulement 1 % d’intérêt permet de financer des travaux de rénovation ou d’isolation thermique. Ce prêt n’est soumis à aucune condition de ressources mais pour en bénéficier il faut percevoir au moins une prestation familiale.
 
 
Les Services Habitat de la MGEN
 
La MGEN propose à ses adhérents les Services Habitat qui permettent sur une seule plateforme de réaliser un bilan énergétique, de bénéficier de conseils personnalisés pour améliorer la performance son logement mais aussi faire appel aux « meilleurs professionnels » selon la MGEN.
 
 
Les solutions travaux des assureurs
 
Les assureurs peuvent proposer à leurs adhérents des solutions travaux. C’est par exemple le cas de la MAIF qui dispose d’une offre de 3 prestations d’accompagnement dans les travaux :
  • Recherche d’artisans
  • Suivi de chantier 
  • Chantier clef en main 
 
 
Les aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah)
 
L’Anah propose des aides pour rénover son logement que ce soit pour améliorer ses performances énergétiques ou le rendre plus sein ou encore financer des travaux de copropriétés.
 
 
Focus Handicap/dépendance et aménagement du logement
 
Lorsque le handicap ou/et la dépendance surviennent, ils peuvent nécessiter des travaux d’accessibilité dans le logement. Des aides peuvent financer les dépenses induites par ses travaux, notamment :
Il existe également aussi potentiellement des aides d’autres organisme (ex : Conseil départemental).
 
 
L’avis du SE-Unsa
 
Pour ne passer à côté d’aucune aide, il est intéressant de faire le point avec un assistant social.
De façon plus globale, le SE-Unsa en lien avec sa fédération Unsa Fonction publique revendique qu’une réflexion soit menée sur le logement, dans un cadre interministériel.