L’orientation : au cœur des réformes ?

| popularité : 1%
Le Ministère de l’Éducation nationale a publié un vademecum intitulé « L'accompagnement à l'orientation au collège ». Objectif : alimenter les heures dédiées à l'orientation (depuis cette année, 12h en 4e, 36h en 3e, en plus des 10 heures annuelles de vie classe).
 
Dans certaines académies, il a été demandé aux équipes de collèges de rédiger un Programme pluriannuel d’orientation (PPO) intégrant ces heures dédiées à l’orientation et développant 3 grands axes :
  • découvrir le monde économique et professionnel et les métiers
  • découvrir les différentes voies de formation
  • commencer à élaborer son projet d’orientation scolaire et professionnel.
 
Par certains aspects, rien de nouveau : aborder la notion de métier, les voies de formation après la classe de 3e, les passerelles possibles, les stéréotypes, la connaissance de soi, les centres d’intérêt, la recherche d’informations, …
 
La participation à des forums des métiers, des salons sur les formations, des journées portes ouvertes, la séquence d’observation en milieu professionnel, des périodes d’immersion en établissement, une période d’observation en milieu professionnel sont également incluses dans ces heures dédiées à l’orientation. Actions souvent déjà mises en place dans les collèges qui, à elles seules, utilisent une large part du volume horaire, notamment en 3e.
 
L’axe « Découvrir le monde économique et professionnel et les métiers » fait en revanche clairement appel à l’intervention des régions dans les établissements, préconisée par le rapport Charvet qui n’a, pour l’instant, donné lieu à aucune décision ministérielle.
 
Le vademecum propose également aux enseignants des séquences pédagogiques clés en mains. Les mettre en place requiert néanmoins un temps d’appropriation, de concertation (enseignants, professeur-documentaliste, PsyEN), de préparation supplémentaire important ; les heures à ajouter à l’emploi du temps des élèves ne sont pas prévues dans la dotation horaire globale des établissements.
 
 
Sans l’attribution de moyens supplémentaires - financement horaire dans la dotation des établissements, recrutement de PsyEN EDO - la politique nationale, qui place l’orientation au cœur des réformes en cours et fait de la réussite et de l’insertion sociale de chaque jeune un enjeu majeur, n’est pas à la hauteur de ses ambitions.
 
 
 
 

Navigation