Technologie au DNB : reconnaissance pour un enseignement maltraité ?

| popularité : 4%
Pour la deuxième fois depuis la nouvelle formule du DNB, la technologie fera l’objet d’une épreuve au DNB série collège. Cette reconnaissance marquera-t-elle la fin des maltraitances à l’égard de cette discipline ?
 
 
La technologie au brevet
 
Lors du tirage au sort au ministère entre les trois disciplines SVT, sciences physiques et technologie, la technologie n’était sortie qu’une seule fois. En effet, face à des difficultés à assurer cet enseignement pour tous les élèves de troisième, faute d’enseignants, et celles de concevoir un sujet facile à mettre un œuvre dans un format « papier-crayon » tout en ayant du sens vis-à-vis des compétences travaillées, le ministère avait choisi l’évitement…
 
Alors pourquoi ce changement de pied cette année ? Estime-t-on à la DGesco que les problèmes de recrutement sont derrière nous ? Ce n’est pas ce qui remonte des académies et de nombreux parents s’inquiètent de l’impréparation de leur enfant. Le SE-Unsa s’est engagé dans une campagne depuis avril 2021 pour obtenir des améliorations quant à l’enseignement de la technologie en collège afin de lui redonner de l’attractivité.
 
 
Une discipline en souffrance
 
La discipline souffre de réelles problématiques qui mettent en péril, d’une part, la qualité de l’enseignement qui doit être dispensé et, d’autre part, les conditions d’exercice des professeurs qui la dispensent. Les difficultés de recrutement, le recours massif aux contrats, la mobilité géographique bloquée sont des réalités prégnantes.

L’exercice du métier lui-même, est rendu difficile par les postes partagés sur plusieurs collèges, un faible accès aux IMP alors que les professeurs de technologie sont souvent sollicités dans le domaine du numérique par exemple, l’absence d’une heure de vaisselle alors qu’ils ont besoin d’installer du matériel, des maquettes, voire des machines pour leurs séquences pédagogiques.
 
Le candidat Macron a fait pendant la campagne des présidentielles allusion à la mise en place d’une demi-journée par semaine centrée sur l’accompagnement à l’orientation qui inclurait la technologie et la rencontre avec l’entreprise. Est-ce à dire que nos collègues de technologie en collège pourraient connaître un énième bouleversement de leurs programmes ?
 
 
Le SE-Unsa exige que les enseignants de technologie en collège soient partie prenante de futures évolutions et continue à agir pour obtenir des améliorations indispensables à leurs conditions d’exercice.
S'inscrire à la Lettre du SE-Unsa

Navigation