Collège : des ressources pour réussir l’inclusion

| popularité : 1%
L’inclusion à l’école est une réalité, à des degrés divers, non seulement pour les élèves en Ulis, en UPE2A, en Segpa intégrés dans des classes, mais aussi plus largement avec le développement des dispositifs d’accueil des élèves à besoins particuliers (PPRE, PAI). Si l’objectif d’inclusion est consensuel, les personnels peuvent être en difficulté pour la réussir, dans un contexte de suppressions de postes et de conditions de travail qui se dégradent et avec une formation initiale et continue qui ne répond  pas toujours pas aux besoins de cet enjeu.
 
 
Ce que dit l’enquête SE-Unsa C’est quoi être enseignant au collège en 2019 ?
 
Parmi les éléments qui ont le plus accru la charge de travail des enseignants de collège, la prise en charge des élèves à besoins éducatifs particuliers (EBEP) arrive en tête avec 42 % des réponses. D’ailleurs, la deuxième réponse qui arrive en tête avec 38 % des réponses, ce sont les formulaires et compte-rendus à rédiger, qui  souvent liés à la prise en charge de ces élèves.
 
Doit-on en conclure que les enseignants sont opposés à l’inclusion ? Non ! La prise en charge des EBEP n’arrive pas dans les premières réponses dans les tâches qui sont le moins satisfaisantes pour les collègues. En revanche, quand on demande aux collègues de quoi ils auraient besoin pour être plus satisfaits de leur travail, l’aide de personnes ressources pour accompagner les élèves à besoins éducatifs particuliers arrive en 3e position avec 16 % des réponses.
 
Voir les résultats de notre enquête : https://externe.se-unsa.org/enquete_college_2019/article.php
 
 
Ce que demande le SE-Unsa
 
  • un renforcement de la formation initiale et continue de l’ensemble des professionnels pour offrir à la fois une meilleure connaissance des handicaps et troubles des apprentissages, et permettre d’adapter les contenus et modalités pédagogiques aux spécificités de chaque élève.
  • une amélioration des liens entre l’Éducation nationale et les partenaires du secteur médico social. Cela passe notamment par des temps dédiés de concertation.
  • le maintien voire l'augmentation des possibilités d’accueil des structures médico-sociales et éducatives (ITEP, IME). Ces structures sont des maillons essentiels d'une école inclusive dans le parcours d’un élève en situation de handicap ou à besoins éducatifs particuliers.
 
En savoir plus sur nos autres propositions
 
 
 
 
 

Navigation